Posté il y a 10 ans, 1 mois dans Ego tripping et Zik et son

Je parle pas du retour en France. Ca, techniquement, ce serait J-8… A part que ca se passe au Graham Audito de San Francisco et pas à Belfort au pays des fromages qui puent, je parle de cette la lumière stellaire-là…

D-7. Not talking about the trip back to France. That would technically be D-8… Except that’s gonna happen at the San Francisco Graham Auditorium instead of on some peninsula in Belfort, France, I am talking about this Starlight…

» Lire la suite…   …Read on «

Posté il y a 10 ans, 1 mois dans Ego tripping, HSM et Politiquement Incorrect

Pour la petite histoire (et pour satisfaire à la petite touche culturelle du jour), Narcisse était “un jeune homme dont s’éprit la nymphe Echo. Comme Echo ne savait que répéter la dernière syllabe des mots qu’elle entendait, elle fut incapable de lui exprimer son amour. À défaut de pouvoir lui parler, pour entrer en contact avec lui, elle voulut le toucher. Après qu’il eût repoussé ses avances, elle mourut. Face à cette impossible communication, Narcisse se croit indigne d’amour et incapable d’aimer. Il veut se retrouver en regardant le reflet de son visage dans une mare. À force de soupirer après son image, sans échange humanisant de paroles vivantes, il finit par mourir…” [Narcissisme, Wikipedia].

En gros, et pour faire un peu moins romancé et beaucoup plus rapide, Narcisse, c’est un couillon qui a loupé son coup avec une nymphette et qui, en conséquence, tombe amoureux de sa propre tronche.

L’histoire du bougre a beau avoir de l’allure, il reste du bonhomme un narcissisme au sens moderne, beaucoup moins coloré et vraiment beaucoup moins flatteur: Freud voit dans le narcissisme secondaire (pour la version primaire, voir autre part, z’êtes pas en train de lire un bouquin de psychologie analytique) la névrose d’une personne repliant ses pulsions sur elle-même plutôt que de les diriger vers autrui, ce qui au final, et dans une interprétation toute personnelle, se résume à un mec qui ne voit et n’aime que lui, et qui souvent, en plus d’être égocentrique et mégalo, à une tendance certaine à la mythomanie…

» Lire la suite…   …Read on «

Posté il y a 10 ans, 1 mois dans Ego tripping, HSM, Politiquement Incorrect et Religieusement vôtre

Ah… L’Homo Sapiens Sapiens. Le joyau de la création. L’intelligence suprême. Les arts, les lettres, les sciences, l’étude, l’analyse construite complète d’une réflexion sage et utile…

Ça ou le bipède imberbe, fondamentalement mauvais, aux instincts prédateurs seconds seulement à son narcissisme tout primitif qui le pousse à continuer de croire qu’il est toujours, en tout, et partout supérieur, ici aux autres rejetons des 6 jours de boulots du grand horloger, ici à ses propres congénères, ou là au caillou stellaire qui lui offre le logis qui hurle agonisant depuis des années sous le poids toujours plus grand des coups que ces plus bruyants locataires lui portent.

On devrait tous passer devant un tribunal, au titre que la médiocrité méchante et égoïste devrait pouvoir être retenue contre chacun d’entre nous comme crime contre notre bon-dieu d’Humanité (Asimov, si tu me lis depuis là où tu es…).

Mais pour revenir à nos moutons, le fait est que l’Homme, en moyenne et irrémédiablement, prouve, s’il en était encore besoin, que le Big Guy, l’Intelligent Designer où quelque soit le nom que vous voudrez lui donner, est vraiment un mec pas super génial, mais suffisamment malin pour avoir réussi à nous faire croire le contraire : je veux dire, comment, autrement, expliquer la formidable médiocrité de ce qu’il est censé avoir fait de mieux ?

Mouais, c’est vrai: ne soyons pas péremptoire. L’explication pourrait aussi être que Dieu picole trop ou qu’il bosse sous amphétamine…

Posté il y a 10 ans, 2 mois dans Ego tripping, HSM et Politiquement Incorrect

J’aime les gens médiocres. Mieux, j’aime les gens médiocres qui savent qu’ils le sont. Parce qu’après tout, on ne peut pas vraiment blâmer le bon gros con qui ne sait pas qu’il l’est sans se blâmer un peu soit même au titre qu’on pourrait lui hurler à l’oreille à longueur de journée tout le mal qu’on pense de lui, de son glamour manque de finesse ou de son intellect néanderthalien. Je n’aime voir se débattre plus ou moins subtilement que les fous consciemment auto-persuadés que le reste du monde ne se rend pas tout à fait compte de leur inaptitude, de leur incapacité en tout, et du jeu pathétique dont ils pensent dicter les règles et auquel ils tentent de participer pour continuer, le croient-ils, à masquer leur médiocrité.

J’adore cette maladie étrange qui touche, sans favoritisme, et de façon systématique, chacune des catégories sociales, professionnelles, ou géographiques que l’INSEE tente si vainement de délimiter.

Les symptômes majeures sont relativement faciles à identifier, même si, puisqu’ils peuvent se présenter sous tant de formes différentes, ils peuvent être parfois assez subtils. On pourra revenir sur les différentes présentations de la maladies plus tard. Mais il reste que ce point commun, que le médiocre partage avec tous ses congénères, est une ridicule propension à trouver sa vie si chiante ou banale, qu’il ne peut résister à la rendre artificiellement plus excitante…

Alors, qu’il trouve son existence pathétique ou triste, notre cher médiocre, en soit, je m’en tape comme de mon premier slip-kangourou (d’autant plus que j’ai passé cette phase ridicule de la vie de tout homme il y a déjà un moment, et que, n’en déplaise aux fanatiques de la poche, je ne sors plus sans mon boxer depuis des années maintenant, rapport à mon coté frileux). Mais pourquoi diable se croit-il obligé de continuer à nous les briser, jour après jour, sans jamais tenir compte du fait que certains d’entre nous ne soient pas assez lobotomisés pour ne pas le trouver incroyablement passable, franchement inintéressant et particulièrement gonflant.

Un conseil à ceux qui se seront reconnus: changez de cible de temps à autre. Vous limiterez vos chances d’en voir une, au détour d’une journée pas comme les autres, vous sautez à la gorge et se vengez des semaines, mois ou années qu’elle aura passé à supporter sereinement votre (finalement effectivement triste et pathétique) présence…

Posté il y a 10 ans, 3 mois dans American Cliché et Ego tripping

Un week-end comme un autre… Une sortie que a failli me coûter quelques doigts tant la température était glaciale… Une bonne cinquantaine de prises, tremblantes et hésitantes, signe indéniable d’un photographe frigorifié… Et puis quelque miracle plus inattendu qu’espéré…

Just a week-end like any other… A little adventure that almost costed me some of my fingers, because of the glacial temperature… A least 50 shots, blurry and out-of-focus, proving how deeply frozen the photograph was… And some miracle, unexpected to say the least…

Golden Gate Bridge By Night

PS1: Hi-Res after the click…

PS2: Encore happy birthday à une autre photographe amateur, mais éclairée, qui se reconnaîtra.

Posté il y a 10 ans, 4 mois dans Religieusement vôtre

Serait-ce ma cervelle païenne ou les différentes religions et les relations qu’elles entretiennent, c’est toujours un joyeux bordel.

Je n’arrive pas à y voir autre chose que le combat perpétuel de putains plus ou moins divines, se disputant le droit, depuis des siècles, de prétendre être la seule masseuse thaïlandaise d’un vieux bonhomme que personne n’a vu dans les parages depuis à peu près aussi longtemps. Soyons réalistes. D’abord, l’intérêt d’une masseuse thaïlandaise est, et a toujours été, inversement proportionnel à son âge. Ensuite, vous aurez beau arrosez tout çà d’huiles au ginseng ou à la camomille, ou allumez tous les bâtonnets d’encens que vous voudrez, au bout de quelques milliers d’années, j’ai comme dans l’idée que c’est plutôt de centaines de litres de déodorant qu’il faudrait pas oublier au super-marché du coin avant le rencard fatidique.

Et puis vouz avouerez, pour un couillon agnostique de mon espèce, c’est pas évident de se retrouver dans ce merdier. Je veux dire, à part le fait que c’est le leur qui ait tout créer et que ce soit le seul qui soit à peu près authentique, les religions de ce monde s’accordent pas sur grand chose. A un moment donné, faut pas s’étonner que les gens se foutent sur la gueule, rapport au fait incontestable que chaque religion est unique et ne ressemble à aucune autre.

C’est pas Victor qui va me contredire : enfer chrétien, du feu. Enfer païen, du feu. Enfer musulman, du feu. Enfer hindou, des flammes. Tient, finalement, encore un truc sur lequel les religieux arrivent à se mettre d’accord : Dieu quel qu’il soit, est né rôtisseur.

Could it be my pagan brain? Or are the different religions and the relationship they have always the same bloody mess?

I can’t help but seeing there anything but the everlasting fight of a bunch of more or less divine whores, who have been claiming for centuries, they are the only official massage therapist of an old man nobody actually saw for roughly the same amount of time. Let’s get real. First, the interest one have for massage therapists is and has always been inversely proportional to the age of the mentioned massage masseuse. Second, you can count on all the ginseng essential oils and all the incense sticks in the world, after a handful of millenniums, I got the feeling you would probably be better off focusing on an heavy load of deodorant when you go to your neighborhood mall, right before the long-awaited appointment.

On top of that, you’ll have to admit, for an agnostic moron like me, that’s quite tricky to find your way through the whole thing. I mean, except for the fact that they all say their God created everything on Earth and elsewhere, and that He is the only real one, all those religions aren’t exactly agreeing on much. That said, one shouldn’t be surprised people are cutting and dicing each other all the time, based on the undeniable truth that each religion is unique and has nothing in common with the others.

And Victor agrees with me on that: Christan Hell, fire. Pagan Hell, fire. Muslim Hell, fire. Hindu Hell, flames. Humm. That may well be another point of agreement between religions: God, whichever you’re talking about, is a barbecue owner.

Posté il y a 10 ans, 4 mois dans SHM

De l’importance d’ouvrir ses mirettes…

A bientôt la trentaine, E.M. est affligé,
Qu’à vingt cinq ans à peine, la belle ne sache dire,
Qu’on apprécie la vie qu’à boire danser et rire,
Et que pour la mairie, il peut aller s’brosser.

L’angoisse du doute montant, puisqu’il veut l’épouser,
L’empêche de roupiller, tant la douleur intense
De l’étau se serrant, au fil de sa patience,
Commence à concasser, ses gonades mi-vidées.

Mais la où le couillon se plante si brillamment,
C’est qu’à piquer un stress, faut l’faire en comprenant.
La gonzelle n’ose pas, plongée dans le marasme
D’accorder sa conscience et les amants nombreux,
Qui depuis des années et à grand coups d’orgasmes,
Ont offert au latin, plus de cornes que d’cheveux.

Posté il y a 10 ans, 5 mois dans World Wild Web

J’adore CNN.com. Pas seulement parce que les bougres ont eu droit à un demi milliard de visites de ma part depuis hier après-midi, si vous voyez ce que je veux dire. Non non. Mais aussi parce qu’en ces temps de poilade politique, les pigistes de CNN.com ne perdent pas de vue qu’en matière de blague, il en faut pour tout les goûts.

Evidemment si Britney avait un doctorat en paléontologie, ce serait pas vraiment aussi marrant mais bon…

I just love CNN.com. And not only because those guys received a good half billion hits from me since yesterday afternooon, if you see what I mean. No. I love CNN.com because in those times of heavy political kidding, the guys at CNN keep in mind that when it comes to subjects of jokes, one should keep an open mind and aim at the largest possible spectrum.

Granted: if Britney had had a Paleontology Ph.D., this one would not have been as funny…

Brain(tm) by CNN

Posté il y a 10 ans, 5 mois dans Politiquement Incorrect

En 2000, Gore devait passer haut la main. En 2004, l’Amérique allait foutre dehors son croisé lobotomisé et pétrolo-intoxiqué de Président. 2006, tout le monde annonce un raz de marré démocrate…

Cà peut paraître sans aucun intérêt, puisque je ne vote pas et que finalement beaucoup (trop) de citoyens US seront dans le même cas que moi, mais j’ai quand même cette petite boule à l’estomac. Mettez çà sur le dos du décalage horaire du à mon récent retour de France, moi je persiste à croire que je suis un couillon d’humaniste, un peu idéaliste mais toujours très cynique, qui reste persuadé que le monde ne pourra pas se porter plus mal si les potes de Georgie se prenne une bonne branlée.

Docteur, c’est grave ou y a encore de l’espoir pour moi ?

2000: Gore was going be the next president. 2004: America was going to ousted the lobotomized oil-addicted crusader who was called its President. 2006: everyone agrees on a democratic landslide…

Since I am not going to vote today, as won’t a (awful) lot of American citizen, this can appear to lack any kind of interest. But I still have these small butterflies in my stomach. Blame it on the jet lag due to my recent comeback from France all you want, I am still going to put that one on the fact I am a way to idealist though terrible cynical humanist, who wants to keep believing the World is going to be better off if Georgie’s friends are beaten up.

So Doc’, is it that bad or is there still some hope for me ?

Posté il y a 10 ans, 6 mois dans Ego tripping et SOS

Ou le joyeux n’importe quoi du web.

Un blog en hibernation, lu par quelques irréductibles, des posts qui se font aussi rares que les pays qui n’ont pas de bombes nucléaires, ou les républicains sans scandale aux fesses. Et pourtant…

Le sacro-saint Technorati et la non moins mythique dans le monde du PR Edelman ont eu la bonne idée de publier la liste des 100 blogs francophones les plus influents du web… Devinez quoi : vous lisez la prose d’une presque-star… Si si je vous jure… Que ce soit sur cette liste, celle-ci ou celle-là, le numéro 33, c’est bien bibi… Vous me croyez toujours pas? Mais puisque John Paul Lepers vous le dit !

Et tout ça pour ça… Franchement… Est-ce qu’on peut reprendre notre sérieux maintenant ?

With a blog in hibernation, read only by some crazy addicts, with a posting pace as low as the number of countries which don’t have the atomic bomb or the number of republican politicians who aren’t involved in some kind of scandal those days, who would have thought? Still…

The almighty Technorati and the not less mythical in the PR world Edelman just had the wonderful idea to publish the list of the 100 most influential French-written blog on the web… Guess what: you’re reading the words of a so-close-to-be star… No kidding, I swear… Make it on this list, or this one or that one, number 33 is always the same…

Seriously, all that buzz for that… Come on, people…