A écouter les DJs locaux, le genre serait né dans l’underground San Francisco. La vérité sera propre à chacun. L’histoire, elle, donne un part plus que significative au mouvement aux 2 belges francophones de Soulwax. Ils ont fait du rock et ils ont mêmes sorti des albums, des vrais… Mais, attention avis personnel, ça n’arrive pas à la hauteur de leur 2 Many DJ’s… Alors juste parce que des fois ça fait du bien de ressortir des vieilleries qui prennent la poussière, et puis aussi parce que, Californie oblige, je m’en voudrais de pas vous tendre l’oeuvre du monstre local en la matière, Party Ben

If one listens to the local DJs, it’s born in here, somewhere in the underground San Francisco. The truth is everyone’s choice. The history though gives a big part in this play to the two French-specking Belgian guys from Soulwax. They did play goo’ol’ rock, releasing albums and all. But, and that’s my personal take on this, it does not and will never be, as good as their 2 Many DJ’s… So, just because, sometimes, I do like to dust out some good old stuff, and also because I’m still a Califormia’s lover, I’d be ashamed of myself if I didn’t give you the work of the local prince of mash-ups, namely Party Ben


 

1 commentaire

RSS:  Feed des commentaires
  • 1
    Gravatars

    Michel Vuijlsteke,    

    Um. Les frères Dewaele parlent peut-être frrançais, mais sont bel et bien des Gantois de Gand. :)

Laisser un commentaire

 

 

 

 

Mes posts sont bourrés de coquilles et autres fòtes d'aurtografe. Pas le peine d'en rajouter : jetez un coup d'oeil à l'aperçu avant de poster votre commentaire.

  • Gravatars

    Auteur ,