Je ne sais pas ce qu’il y a entre les Ukuleles et moi en ce moment. On se croise et se recroise sans vraiment savoir pourquoi ni comment. Et je commence réellement à apprécier. Par exemple, Gently Weeps sur quatre cordes… C’est pas humain et pourtant, il y en a qui y arrive… Y’a pas à chier, j’ai encore du boulot devant moi. En attendant…

I don’t know what’s with Ukuleles and me those days. We meet, and meet again though I don’t quite know why or how. I guess I am starting to enjoy their sound. For instance, Gently Weeps on four strings… Humanly impossible, or so it seems. I really got work to do to get there I guess. In the meanwhile…


 

2 commentaires

RSS:  Feed des commentaires
  • 1
    Gravatars

    Tomate Farcie,    

    Super sympa, comme interpretation!!! C’est le meme artiste?

  • 2
    Gravatars

    Arno,    

    Non, ce n’est pas IZ. Juste un inconnu, plutôt doué lorsqu’il s’agit de faire jouer ses doigts sur un morceau de bois.

Laisser un commentaire

 

 

 

 

Mes posts sont bourrés de coquilles et autres fòtes d'aurtografe. Pas le peine d'en rajouter : jetez un coup d'oeil à l'aperçu avant de poster votre commentaire.

  • Gravatars

    Auteur ,