Tucson, Arizona, petite ville d’un demi million d’habitants ou comment la folie bondieusèsque de certains atteint des somments de crétinerie…

En septembre dernier, une jeune femme de 20 ans, que l’on appelera Jane, est victime d’un viol. Après consultation avec son toubib, Jane se voit préscrire une “pillule du lendemain” par le-dit toubib.

Pendant trois jours, Jane, la prescription en mains, arpente des douzaines de pharmacies pour se procurer la fameuse pillule. Pendant trois jours, elle découvre avec effroi que ce genre de traitement n’est malheureusement pas en stock. Pendant trois jours, ce rendant compte que chaque heure qui passe diminue l’efficacité du médicament dont elle a besoin, elle s’angoisse et s’inquiète.

Et puis au troisième jour, un pharmacien répond à Jane que la pillule en question fait bien partie de ses stocks.

Oui mais, oh God bless America, le pharmacien refuse de lui vendre la pillule, prétextant que sa religion ne l’y autorise pas…

Résumons : une jeune femme de vingt ans réclame un Plan B parce que trois jours auparavant, un pervers criminel l’a violée. Son toubib lui prescrit officiellement la-dite pillule. Et un pharmacien de garde, qui confirme que son officine a le médicament en stock, refuse de le lui vendre, sous prétexte que ses convictions religieuses concidèrent cette pillule que un très vilain péché.

On savait déjà que les catholiques américains (et européens d’ailleurs) avaient une notion de la prêtrise légèrement incompatible avec le babysitting. Maintenant, on sait que les pharmaciens catholiques peuvent, eux aussi, prétendre à leur propre conduite criminelle, du moins en Arizona…

 

3 commentaires

RSS:  Feed des commentaires
  • 1
    Gravatars

    translated,    

    C’est quand meme super inquietant ce genre d’histoire. Jesus Christ est loin d’avoir fini de nous faire ch..

  • 2
    Gravatars

    septembre,    

    On nage en plein delire, la. Chaque jour apporte son lot de conneries si enormes qu’on n’ose presque plus y croire… Les lendemains ne vont pas chanter.

  • 3
    Gravatars

    Arno,    

    Bah avec un peu de bol, le messie sera Fitzgerald: un lot d’indictment suffisemment énorme pour faire éclater le nid de guèpes peut toujours sortir !

Laisser un commentaire

 

 

 

 

Mes posts sont bourrés de coquilles et autres fòtes d'aurtografe. Pas le peine d'en rajouter : jetez un coup d'oeil à l'aperçu avant de poster votre commentaire.

  • Gravatars

    Auteur ,