D’après l’AP (Associated Press, via le Taipei Times), une nouvelle technologie appelée “Gravure de Compact Discs” est en passe de supplanter le P2P comme principale methode de piratage de fichiers musicaux. Ces fichiers musicaux ccontiendraient une représentation binaire, pleine de 1 et de 0, des sources audio, très similaires à celle utilisée par les systèmes informatiques modernes pour communiquer avec leurs humains de maîtres.

Le gouvernement entend prendre une position très ferme vis à vis de ce procédé illégal qu’est la “gravure” de musique sur “compact discs” en en faisant mention pendant 2 bonnes minutes, sur CNN ou C-SPAN, vers 3 heures du matin la semaine prochaine, et en mettant en garde les sociétés sans scrupule comme la FNAC, Virgin ou Border’s, toutes connues pour être clairement le point de rendez-vous des mécréants pirateurs qui peuvent y acheter des compact discs pré-enregistrés ou mêmes des versions vierges des diaboliques galettes, et ensuite faire une copie pour leur petite soeur.

Dans le même registre, la RIAA, un groupe d’assaut d’Elite anti-pirate, va aussi, arréter, sommairement juger et exécuter un homme de 89 ans ayant enregistré un dessin-animé pour son petit-fils. Plus d’info sans aucun doute à suivre…

Nous sommes enfin en train de gagner une cette guerre, messieurs-dames…

Update : si même les gurus adulés des technologies auxquelles, nous autres, commun des mortels, ne comprenons rien, le disent, c’est que la fin du con-bat approche…

 

Laisser un commentaire

RSS:  Feed des commentaires

Laisser un commentaire

 

 

 

 

Mes posts sont bourrés de coquilles et autres fòtes d'aurtografe. Pas le peine d'en rajouter : jetez un coup d'oeil à l'aperçu avant de poster votre commentaire.

  • Gravatars

    Auteur ,