A lire : SHM – Washington prise d’assaut

WASHINGTON (SICE) – Le Général William Sherman vient de déclarer la Loi Martiale.

Peu avant 19h, le black-out analogique et numérique qui s’était abattu sur Washington vers 15h50, soit dix minutes seulement avant la prise d’assaut du Capitole et de la Maison Blanche, a partiellement été levé. L’intégralité des canaux réguliers ont alors commencé à transmettre une image fixe, représentant le pygargue à tête blanche stylisé, emblème des Etats Fédérés.

Quelques minutes plus tard, le Général William Sherman est apparu, assis à un bureau de chêne brun sombre.

“L’heure est historique au sens tragique du terme” a-t-il commencé, “et notre pays, meurtri par les tristes et sanguinaires attaques terroristes de la nuit du 28 au 29 décembre dernier en Californie, a été trahi, par ceux à qui vous et moi avions offert notre confiance.

Le président Graham et son gouvernement ont montré, dès les premiers jours de crise, leur incapacité à gérer une situation qui leur a trop vite échappé. Comme vous, je suis un patriote. Mon pays, ma famille, mes proches et leur avenir, voilà ce que j’ai fait le serment de défendre contre nos ennemis, qu’ils se présentent sous la forme de fous fanatiques, qui tentent de faire plier notre pays sous la menace terroriste ou sous la forme de ces faibles dirigeants qui tous nous ont failli depuis presque 40 jours.

C’est pour ces raisons, pour protéger notre pays, nos familles, nos proches et leur avenir, qu’à compter de cet instant, le Gouvernement et les deux Chambres du Capitole sont considérés illégitimes et de fait, leurs membres ont été mis aux arrêts. Ils devront en temps et heures répondre de leur lâcheté et de leur incompétence.

Aussi, pour ramener l’ordre et le calme auxquels la population de ce pays a droit, je déclare, aujourd’hui, 4 février, la Loi Martiale sur les 50 Etats-Unis d’Amérique.

Aujourd’hui plus que jamais, que Dieu bénisse l’Amérique.”

Certaines sources confirment que le Général Sherman se trouvait au Pentagone pour prononcer son discours. Cependant, à notre connaissance, aucun journaliste n’était présent lors de l’allocution qui pourrait, de fait, se révéler être un enregistrement.

A plusieurs reprises, la SICE a tenté de se rendre à la Maison Blanche, au Capitole et au Pentagone. Systématiquement, des patrouilles militaires l’en ont empêché.

Lucy Mayer à Washington, Source d’Information en Continue Européenne

 

Laisser un commentaire

RSS:  Feed des commentaires

Laisser un commentaire

 

 

 

 

Mes posts sont bourrés de coquilles et autres fòtes d'aurtografe. Pas le peine d'en rajouter : jetez un coup d'oeil à l'aperçu avant de poster votre commentaire.

  • Gravatars

    Auteur ,