Un vent de manque de motivation soufflait sur le sud de la baie aujourd’hui. Mettons ça sur le dos des premières grosses chaleurs. Le lamentable résultat frise le ridicule cliché d’une jeunesse (ben si, quand même, jusqu’à 30 berges, on fait partie de la jeunesse, non ?) américanisée.

Desperate Housewives

Résumé laconique d’un samedi soir pathétique : une télé, un patio, des chaises longues, de la margarita et Desperate Housewives made in Tivo. Vous obtenez la triste liste des gangrènes de notre monde moderne.

On est donc passé la fougue des rebels, qui, à la moindre occasion, réfaisaient le monde entre deux bouteilles de Cabernet ? Sans doute s’est-elle vaporisée lorsque les plages de pubs sont devenues de simples excuses à la fonction d’avance-rapide de ces magnétoscopes high-tech…

J’ai honte de moi…

 

1 commentaire

RSS:  Feed des commentaires
  • 1
    Gravatars

    ChMax,    

    Boahhhhhhhhhh, tu feras mieux samedi prochain ;)

    Tu sais, une pause dans une vie trépidante, ça fait du bien des fois… Ca permet de se retrouver un peu (bon, d’accord, avec la margarita, tu risques de te perdre plutôt que de te retrouver :p)…

    Par contre, si tu as passé la soirée à te dire : “Merde, je loose tout seul !”, là, c’est vraiment pas cool…

    Enfin, là dessus, je te fais confiance : tu ne looseras pas samedi prochain ;)

Laisser un commentaire

 

 

 

 

Mes posts sont bourrés de coquilles et autres fòtes d'aurtografe. Pas le peine d'en rajouter : jetez un coup d'oeil à l'aperçu avant de poster votre commentaire.

  • Gravatars

    Auteur ,