C’est le printemps… Depuis un moment en fait. Cette si jolie période de l’année pendant laquelle, sous les mimosas et la glycine en fleurs, certains rangent leur grenier ou leur garage, profitant de l’excuse pour se débarrasser des vieilleries qu’ils entassent, nostalgiquement, pendant le reste de l’année.

J’ai pas de grenier. J’ai pas de garage. Et le grand rangement de mars dans un humble appartement comme le mien n’a pas vraiment pris plus de une heure ou deux.

Alors quoi ? Alors reste cette chère blogosphère, qui au fil du temps, prend de plus en plus d’importance dans son rôle distracteur et informatif pour moi.

Et puis on arrive à ma toute petite contribution à la-dite sphère. Et là, il y a trois jours, perdu dans une contemplation pas moins auto-congratulatoire que narcissique de mes oeuvres, je réalise. Je ne vois plus qu’eux, ils masquent tout le reste, ces petits détails si désagréable qui, me dis-je, “pourraient quand même être moins banals et ternes.” Le résultat, après les habituels litres de café et les hurlements psychotiques envers ce cher PHP et sa compagne XHTML/SOS), ce sont quelques petits ajustements, pour la plupart très cosmétiques, ici et là.

Mes envies ne sont pour autant pas vraiment comblées et beaucoup reste encore à faire. Mais après tout, je suppose que c’est aussi pour çà, pour cette mutation perpétuelle qui l’anime que tout ceci est un média vivant…

 

2 commentaires

RSS:  Feed des commentaires
  • 1
    Gravatars

    Hrundi,    

    Cher Arno, j’ai bien essayé de ranger mon blog mais ai fini par renoncer. Y’a un bordel… Pas le temps… Au pire si ça gueule trop j’en mettrais une partie dans le garage, l’autre dans le grenier… On verra… Tout ceci ne présente absolument aucun intérêt mais il fallait que ce soit souligné. Au fait Arno, am still waiting for your contrib ! Bonne nuit.

  • 2
    Gravatars

    Arno,    

    Ma contribution ? Parlerions nous d’un concours birturesque que seul ce cher Professeur H. (qui préfère resté anonyme) pourrait avoir l’audace d’organiser ?

    Le CAC est malheureux un concours ou j’aurais pu briller il y a de cela bien longtemps mais ou je ne serais que ridicule aujourd’hui

Laisser un commentaire

 

 

 

 

Mes posts sont bourrés de coquilles et autres fòtes d'aurtografe. Pas le peine d'en rajouter : jetez un coup d'oeil à l'aperçu avant de poster votre commentaire.

  • Gravatars

    Auteur ,